Pour les 25 ans de Biogolfe, animations, ateliers et conférences ont sensibilisé le public à une consommation « plus responsable ».

Pour les 25 ans de Bio Golfe, animations, ateliers et conférences ont sensibilisé le public à une consommation « plus responsable ».

Bio Golfe a 25 ans. D’un groupement d’acheteurs, la coopérative est devenue une PME qui emploie 50 salariés. La récente et nécessaire restructuration de l’entreprise a permis de consolider son organisation et de lui assurer un développement serein.

« Voulez-vous goûter ? » Le badge épinglé sur la poitrine indique son nom et la production que ce fournisseur local est venu présenter aux clients, nombreux, de Bio Golfe. La coopérative a 25 ans et les célèbre dans la convivialité. En ces jours de fête, les salariés affichent un large sourire. Ce n’était pas le cas il y a quelques années. Fin septembre 2011, la SA Bio Golfe recevait une alerte du commissaire aux comptes : ses résultats sombraient dans le rouge. Mobilisation générale. « On a reposé les fondamentaux pour sauver Bio Golfe et retrouver une efficacité et une rentabilité positives », souligne Monique Tondreau, PDG bénévole du conseil d’administration.

VERS UNE VÉRITABLE POLITIQUE RH

L’entreprise s’est entièrement restructurée pour adopter, particulièrement, une politique de ressources humaines. « La structure avait évolué de façon trop rapide. Un de nos enjeux était de mieux accompagner nos collaborateurs. Pour gérer 50 personnes, une politique RH s’imposait avec des outils et des procédés adaptés », indique Jean-René Doré, directeur salarié depuis 2012. « Nous avons donc identifié l’ensemble des besoins pour créer des postes spécifiques tels que chef de rayon, responsable achats, administratifs… » La formation
est rapidement apparue comme un levier de développement. Des formations collectives, dans un premier temps, sur les techniques de vente, les pratiques et exigences liées aux produits
biologiques. Puis des plans de formation individuelle pour apporter aux collaborateurs les
compétences et connaissances requises à leur nouveau périmètre professionnel.

Accompagnée par la CCI du Morbihan, France Dréan suit une formation en alternance sur les
pratiques RH. « C’est très concret et adapté à nos besoins. J’ai ainsi appris à rédiger des fiches de
poste, des annonces d’embauche… Et puis, on se comprend désormais avec Jean-René, le directeur. On dispose des mêmes éléments de langage »,sourit-elle.

Forte de cette nouvelle organisation, à la fois efficiente et respectueuse des valeurs de la coopérative, Bio Golfe se projette à nouveau sereinement.
Livraisons à domicile, offre dédiée aux restaurateurs pourraient venir élargir la gamme des prestations de cette PME qui a tout d’une grande.

Source : BRETAGNE ÉCONOMIQUE – CCI MORBIHAN – 3E TRIMESTRE 2014 N°3.

Catégories : presse

Johan Bio Golfe

Je travaille à Bio Golfe Theix depuis 10 ans. Curieux de l’écologie et de consommer autrement. J’aime vous faire partager des infos sur les producteurs locaux, les coulisses de Bio Golfe et les trucs et astuces écolos. Au plaisir de vous retrouver en magasin.
Johan