Bio Golfe renoue avec le réseau Biocoop

Huit ans après l’avoir quitté, Bio Golfe va de nouveau adhérer au réseau Biocoop. Un choix validé par deux votes, celui des salariés, puis en conseil d’administration, lundi soir.

Pour Jean-René Doré et Monique Tondreau, l’évolution du marché rendait nécessaire ce rapprochement.

En 1989, la coopérative Bio Golfe avait fait partie des créateurs du réseau Biocoop. Mais en 2009, elle le quittait pour divergence de vues. Huit ans plus tard, l’heure est venue de faire le chemin inverse. Le projet a été présenté aux salariés le 23 mars dernier, en présence de représentants de Biocoop, dont la plateforme grand ouest se trouve à Melesse, près de Rennes. Un référendum a été organisé le 7 avril. 94 % des 71 salariés ont participé et ont voté à une écrasante majorité (82 %) en faveur de l’adhésion au réseau. Un choix confirmé lors du conseil d’administration, lundi soir : sur les 137 suffrages exprimés, 127 ont voté pour, dix contre. « On a commencé à mener cette réflexion à l’automne 2015 », précise Monique Tondreau, la présidente du conseil d’administration. Premier argument invoqué, « l’évolution du marché, avec une filière bio en plein essor » : + 20 % en 2016 au niveau national, + 10 à 12 % cette année. Bio Golfe en profite aussi, avec un chiffre d’affaires de 12 M€ cette année (en hausse de 20 %) pour ses deux magasins (Luscanen et Atlantheix) et son restaurant Kinoa (Luscanen). Dans ce contexte, des enseignes se développent, comme naturéO ou Bio c bon. La grande distribution essaye aussi de tirer son épingle du jeu : Leclerc bio (avec une boucherie bio en test national à Vannes), Carrefour bio, Naturalia (Monoprix)… Beaucoup de fournisseurs se font racheter par des grossistes ou de grands groupes agroalimentaires : par exemple, Panzani a repris Celnat.

 Livraisons quotidiennes

« Face à cela, on est tout petit et on ne pèse pas grand-chose », souligne Jean-René Doré, le directeur général de Bio Golfe. D’où cette volonté de se rapprocher du réseau Biocoop, qui compte plus de 400 magasins en France. « On garde notre conseil d’administration et on reste indépendants pour nos choix, explique Monique Tondreau. Et on bénéficiera de leur logistique. On sera livrés tous les jours, ce qui permettra d’avoir moins de ruptures de stocks ». Bio Golfe conservera ses 250 producteurs locaux pour les fruits et légumes, les fromages, la viande… « On a le même souci de proposer des produits locaux et de saison, avec une bonne traçabilité, ajoute Jean-René Doré. Chez nous, on ne trouve pas de tomates en hiver ni de pommes du Chili ! Et on a aussi la même volonté de proposer des produits à la portée de tous. La gamme  » La bio je peux  » de Biocoop va dans ce sens ». Quant aux salariés, ils pourront, grâce à ce changement, accéder à plus de formations. Cela va aussi accroître leurs possibilités de mutations.

La volonté d’ouvrir un magasin en centre-ville

Pour les clients, le changement, qui se fera progressivement pendant un an, sera visible par la nouvelle enseigne « Bio Golfe – Biocoop ». Il se traduira aussi par l’agrandissement du rayon vrac, notamment pour les liquides (huile, vin et cosmétiques). À noter, enfin, une autre réflexion menée par Bio Golfe, concernant l’ouverture d’un troisième magasin dans le centre-ville de Vannes… « Beaucoup d’adhérents nous le réclament, note Jean-René Doré. La grande difficulté, c’est la taille ? il faut au moins 200 m² ? et le prix des loyers ».

Source ©Article Le Télégramme du 30/06/2017 http://www.letelegramme.fr/morbihan/vannes/commerce-bio-golfe-renoue-avec-le-reseau-biocoop-30-06-2017-11578600.php

Laisser un commentaire